Histoire d'un label

Principe d’économie réelle et solidaire : tu donnes, je donne ;
Principe de prédation : je prends, alors tu donnes.

 

Tout au long de l’année 2015, Le Ver à soie a été confronté à l’augmentation des impayés de petites factures : un phénomène que connaissent malheureusement trop bien les petits éditeurs dits auto-distribués et qui contribue à leur épuisement. Ces impayés, qui ont pu parfois aller jusqu’à deux ans pour des sommes atteignant les 7,80 euros, n’ont pas eu seulement pour conséquence d’amputer la trésorerie de Virginie Symaniec auto-entreprise en la mettant en difficulté face à ses fournisseurs, ou en hypothéquant le processus de fabrication des livres à son catalogue. Ils ont également constitué, en creux, une captation de stock, modifié de facto ce qui se présentait d’abord comme des commandes fermes en des dépôts non négociés et non consentis avec exigences soudaines de faculté de retour, et fait valoir le principe que certains pouvaient nourrir leur trésorerie et construire leur développement, non pas sur un partage équitable des risques - comme cela se ferait dans n’importe quelle « chaîne » où, par définition, les maillons sont solidaires -, mais sur la capacité supposée d'une micro-maison d'édition (bien loin d'être la seule à voir son petit capital ou sa déjà faible force d'investissement être ciblés de cette manière), à s'endetter.

Le Mûrier blanc, label de distribution-diffusion déposé à l’INPI, dont Virginie Symaniec est la propriétaire exclusive, naît de cette situation. L'idée de mûrier blanc nous a parue suffisamment symbolique pour un ver à soie : on trouve en effet que, pour ce petit animal, un mûrier blanc, c’est nourrissant. Au fond, pour paraphraser Tchekhov qui écrivait à Constantin Stanislavski mettant en scène sa Mouette que, « Non, les oiseaux ne chantent pas », ce label, contrairement à l’animal qu’il est censé nourrir, lui, ne mange pas. Il n’aura donc pas vocation à générer des bénéfices pour lui-même. En revanche, il se veut au service du développement du Ver à soie : aussi bien levier de réflexion sur les outils (techniques, logistiques et communicationnels) adaptés à la micro-économie dans laquelle se développe son catalogue que sur les alternatives en matière de diffusion permettant de valoriser et de donner priorité aux ventes réelles. Ce dispositif, adressé aux professionnels du livre comme aux particuliers, reposera également sur un principe d’échanges respectueux de la fragilité du Ver à soie, ainsi que sur le besoin vital qui est le sien, de protéger son équipe et tous ceux qui font partie de sa chaîne de fabrication (de l’auteur à l’imprimeur).

Que vous soyez donc professionnel du livre ou particulier, nous vous invitons à lire dans les sous-rubriques de cette page, les détails du dispositif simple qui vous est proposé pour passer vos commandes et acquérir des livres du Ver à soie, et ceci dans l'attente de nouvelles améliorations :

Pour nous contacter et pour toute question, nous vous invitons donc également désormais à nous joindre via l’adresse mail :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C/o Virginie Symaniec
63, rue de Paris
94220 Charenton-le-pont
Tel : 06 59 02 96 00

Copyright © 2014 Le ver à soie - Licence GNU/GPL
Joomla !